Les sites intéressantes à Oulaanbaator

ulaanbaatar

Le monastère central Gandan Tegchilen
2500t pour voir le grand Bouddha dans le temple Mejid Janraisag. Le monastère est ouvert à tous, mais on conseille vivement la visite matinale. Le plus grand monastère de la Mongolie est un de sites incontournables d’Oulaanbaator.
Construit ç partir fe 1810 sur initiative du quartière Bogd khaan, le monastère de Gandan a été élaboré en plusieurs phases :le premier temple achevé fut celui de Vajradara ,suivi du temple de Zuu, du Didan Lavran et du Mejid Janraisag.
Comme tous les temples du pays, Gandan a souffert de la répression religieuse des années 1930, mais il est en resté en active presque sans discontinuer, ce qui faisait de lui le seul temple actif à cette époque. Il n’a pourtant pas échappée à des destructions partielles et a subi plusieurs rénovation et reconstructions au début des années 1990.
Palais d’hiver et musée du Bogd Khaan
Ouvert jour les jours de 9h30 à16h30, entrée 2500t, plus 5500t pour pouvoir faire des photos, et 11000t pour les vidéos.
La visite commence par les temples et monastère construit entre 1893 et1903, et dont l’architecture est largement inspirée des temples chinois. On pénètre dans le palais par le temple des gardiens, aux quatre statues imposantes et d’allure menaçante, changée de protéger les mieux tangka datant du début du 20èm siècle. Le pavillon symétrique, baptisé temple des Tanka, apporte un complément à cette collection de peintures religieuses.
Musée d’histoire naturelle
Ouvert tous les jours de 10h à 17h30.entrée 2500t, photo 5000t, vidéo 10000t. Crée en 1924, s’étendant sur 3 étages, ce musée permet de nous familiariser avec le géographie, la faune et le flore du pays. On y verra notamment une belle collection d’animaux empaillés ainsi qu’une autre, géologique, qui expose d’impressionnantes météorites. Une section particulièrement intéressante est celle consacrée aux dinosaures, dont on peut voir deux squelettes complets découvert dans le désert de Gobi. L’un d’entre eux mesure 15m de hauteur et devait peser entre 4 et 4t. Le 2èm étage accueille également u musée du chameau.
Musée d’histoire national
Ouvert de 10h à 17h30, fermé dimanche et lundi. Entrée 2500t. Rénové e n 1998, ce musée propose une très belle introduction à l’histoire de la Mongolie, de le préhistoire à nos jours .Le premier étage est consacré à l’histoire ancienne, avec collection du pierre de rennes et des présentations des sites funéraires xiongnu et ougour. Le deuxième étage propose des vetements, objets, bijoux des différents des ethnies mongols.Le troixième étage retrace l’épopée de la Horde d’Or, ses nombreuses conquetes, ses déboires et sa vie quotidienne. Deux espaces sont consacrés à l’histoire religieuse du pays et à la période soviétique.
Musée Zanabazar des beaux-Arts
Ouvert de 9h à18h. Fermé le samdi et le dimanche. Entrée 2500t. Le musée présente une belle collection de peinture et sculptures, dont un bon nombre sont l’œuvre de Zanabazar et de ses disciples. On y verra également des peintures religieuses, sous forme de rouleaux ou de tanka, ainsi qu’une collection de masques utilisée pour les cérémonies tsam. Et ce qui concerne le période contemporaine, on y découvrira
les peinture de Shavar, l’un des plus célèbres artiste mongols du 20èm siècle, le premier à voir melé réalisme soviétique et réalité mongole.

 

 

Musée d’histoire naturelle
Ouvert tous les jours de 10h à 17h30.entrée 2500t, photo 5000t, vidéo 10000t. Crée en 1924, s’étendant sur 3 étages, ce musée permet de nous familiariser avec le géographie, la faune et le flore du pays. On y verra notamment une belle collection d’animaux empaillés ainsi qu’une autre, géologique, qui expose d’impressionnantes météorites. Une section particulièrement intéressante est celle consacrée aux dinosaures, dont on peut voir deux squelettes complets découvert dans le désert de Gobi. L’un d’entre eux mesure 15m de hauteur et devait peser entre 4 et 4t. Le 2èm étage accueille également u musée du chameau.
Musée national d’histoire
Ouvert de 10h à 17h30, fermé dimanche et lundi. Entrée 2500t. Rénové e n 1998, ce musée propose une très belle introduction à l’histoire de la Mongolie, de le préhistoire à nos jours .Le premier étage est consacré à l’histoire ancienne, avec collection du pierre de rennes et des présentations des sites funéraires xiongnu et ougour. Le deuxième étage propose des vetements, objets, bijoux des différents des ethnies mongols.Le troixième étage retrace l’épopée de la Horde d’Or, ses nombreuses conquetes, ses déboires et sa vie quotidienne. Deux espaces sont consacrés à l’histoire religieuse du pays et à la période soviétique.

Est de la Mongolie

Cette vaste région présente très peu de site culturel à l’exception de ceux hypothétiquement reliés à la naissance de Chinggis Khaan. En revanche, elle est dotée de très belles forets et surtout de steppes immenses, ou l’on peut s’initier au monde de nomade.
C’est un région encore délaissée par les touristes, dont propices aux curieux qui veulent s’éloigner des flux..

Nord de la Mongolie

tsaanuud

Fuseau horaire
En se rendre dans l’ouest du pays, les voyageurs changent de fuseau horaire des l’entrée dans le province de Khovd. Les 3 provinces de l’ouest sont dans la zone GMT +7. En venant de reste du pays, il faut enlever 1’heure à votre montre.
Situé à 1645 mètres d’altitude, le lac Khövsgöl est une véritable petite mer qui s’étend sur 136 km de long, 36 km de large et jusqu’à 267 mètres de profondeur. Il contient à lui seul 2% des réserves mondiales d’eau douce (480,7 km3). On le surnomme « la perle bleue de Mongolie » en raison de son eau très limpide, si pure qu’on peut la boire. C’est le deuxième plus grand lac de Mongolie par sa superficie, après le lac Uvs, un lac salé situé dans l’ouest du pays. Le lac Khövsgöl et ses alentours sont un parc naturel protégé.

Le lac Khövsgöl s’est formé par la pression des mêmes forces tectoniques que le gigantesque lac Baikal, situé à 195 km plus au nord, en Sibérie. Les deux lacs sont d’ailleurs reliés par un réseau de rivières. C’est pourquoi on dit du Khövsgöl qu’il est son « petit frère ». L’eau devra parcourir plus de 1000 km après avoir quitté le Khövsgöl pour se jeter dans le Baikal.

Ouest de la Mongolie

eigle
L’Ouest de la Mongolie est une vaste zone dominé par l’Altai, qui présente une grande diversité géographique ‘taiga désert, lacs’ et culturelle, puisque Mongols et Khazak y cohabitant. Cette zone regroupe 3 province qui ont d’ailleurs l’heure de décalage avec le reste du pays :BayanOlgii, Khovde et Uv.
Dans cette région Bayan Olgii, les habitants parlent le Khazak. Elle abrite également les Tuva, connus pour le chamanisme et le Khoomii, qui ont également leur propre langue.

Sud de la Mongolie

Khongor sand dunes
Regroupant cinq provinces , la région du Gobi ,qui signifie zone-semi désertique en Mongolie. Qui représente un grand diversité géographique : plaines, montagnes et dune de sable. Elle couvre un peu prés tiers de la Mongolie et reste le plus grand désert du monde. Cette région est également le moins peuplée de la Mongolie. En revanche ; elle recense bon nombre d’animaux rares tels que chameaux, anse sauvage, ours, gazelles ibex et argali… .
Les paysages arides sont sublimes et offrent une variété de couleurs digne des palettes de peinture : vert, ocre ; rose ; jaune brun, sous le ciel se mélangent à chaque coupe d’œil. C’est un régal pour peintre et photographes.
Cette région est extrement visite par les voyageurs férus de reg et d’erg. Voyager dans le Gobi n’set pas choses facile. Il est préférable de disposer d’un véhicule, car les transports sont rares. En été, les températures peuvent grimper jusqu’à+50 degré ; il ne faut pas oublier de s’hydrater, alors qu’en hiver elle étteignent -25 degré, et le Gobi est alors recouvert de glace.

Le centre de la Mongolie

shireetiin davaa

Le centre du pays est la région la plus fréquentée par les touristes, propose une diversité de paysages qui permet déjà de se faire une idée de la richesse naturelle de la Mongolie. C’est également dans cette zone que se trouvent les principaux vestiges culturels mongols.et leur accès est facilité par des infrastructures routières mieux développées ici que dans le reste du pays.
Prenant sa source dans la chaine de Khangai, la rivière Orkhon coule sur 1124 km à travers la Mongolie, avant de se jeter dans la rivière Selenge. Sa vallée présente d’étonnants paysage volcanique ponctués de lacs et des sources minérale, et dés d’une superbe cascade ; les chute de l’Orkhon. Les berges de la rivière portent les traces d’une implantation humaine ancienne : On peut y admirer des nombreux sites archéologiques, des peintures primitives, mais également des monuments historique plus récents , témoignant de dynamisme mongol du temps des grands Khan.
Le lac Khovsgol, au nord du pays est l’une des régions la plus touristique du pays que l’on surnomme la ‘perle bleue de la Mongolie’.